Le TimeFunding ou comment investir en temps dans les startups @TimeFundingOff

Une startup en création a-t-elle plus besoin d’argent que de compétences ? Les deux créateurs de TimeFunding apportent depuis 6 mois leur réponse claire à cette question en proposant à ceux qui ont un talent, une compétence, d’investir dans des startups en donnant de leur temps. En échange, ils seront payés plus tard en honoraires ou en parts de capital. Rencontre avec Elodie Hughes, cofondatrice et CEO de TimeFunding.

La difficulté à trouver des talents en développement ou marketing notamment est à l’origine de beaucoup d’échecs rapides de startups. Conscients de ce fait et habitués à aider des créateurs d’entreprises dans un cadre toujours un peu flou, la serial-entrepreneure Elodie Hugues et l’expert de la transformation digitale Pierre-Yves Larvor ont inventé un nouveau concept, le TimeFunding. Lancée en septembre 2016, leur plateforme regroupe déjà 1500 TimeFunders et des centaines de startups. Tous les secteurs d’activité de l’économie y sont représentés.

Chaque investisseur en temps choisit son degré de présence dans un projet à partir du moment où le matching de la plateforme l’a connecté à une startup. Il va dès lors pouvoir contractualiser son engagement (6 mois renouvelables) avec, au choix, un paiement différé des prestations jusqu’à 18 mois ou des parts de capital de la jeune pousse. TimeFunding perçoit 10% à la signature puis au paiement.

(29)

About The Author
- Peter Keates, founder & CEO Onopia and President Placesquare SAS, helps companies to improve their leadership with an innovative business model aligned with the strategy.