Racheté par La Poste, Stuart change de braquet #Marketplace #BusinessModel

Le groupe La Poste, déjà actionnaire de Stuart à hauteur de 22% vient d’en acquérir l’intégralité. La plateforme créée en 2014, qui connecte les commerçants et les e-commerçants à la plus grande flotte de coursiers indépendants, connue pour ses livreurs en bleu à vélo, change de braquet. Décryptage du modèle avec son DG France, PingKi Houang.

Co-fondée il y a moins de 2 ans par Clément Benoit (fondateur de Resto-In) et Benjamin Chemla (co-fondateur de CityCake, acquis par Resto-In en 2014), Stuart opère à Paris, Lyon, Barcelone, Londres et Madrid sur la complexe et fameuse “logistique du dernier kilomètre”. La startup propose à tous les commerçants de bénéficier d’un service de livraison expresse à le demande, y compris le week-end grâce à une flotte de 1500 coursiers indépendants (plus de 500 à Paris) qui peuvent circuler à vélos, en vélos-cargo, scooters, voitures ou vans selon les besoins.

La société s’est évidemment fait connaître par ses livreurs à vélo en bleu qui se faufilent plus facilement dans la circulation encombrée des grandes villes. Elle est déjà partenaire, pour tout ou partie des livraisons, d’enseignes comme Franprix, Allo Resto, Pizza Hut, Sushi Shop, Zalando, Resto In ou AlloResto notamment. Elle prélève 20% de commission sur chaque course réalisée par des indépendants, un modèle très proche de celui d’Uber.

Stuart a levé fin 2015 22 M€ auprès Groupe La Poste, Jacques-Antoine Granjon, Jean-David Blanc et Olivier Mathiot. Son rachat intégral par La Poste ouvre évidemment des perspectives inédites de déploiement de son marché en France comme ailleurs en Europe.

(28)

About The Author
- Peter Keates, founder & CEO Onopia and President Placesquare SAS, helps companies to improve their leadership with an innovative business model aligned with the strategy.